Les fumigènes pour locomotives



1. Introduction



Les fumigènes permettent aux modèles réduits de locomotives à vapeur de produire de la fumée comme les vraies, ce qui donne un effet très réaliste.
En général les fumigènes produisent de la fumée qui sort par la cheminée, mais quelques modèles permettent aussi la production de vapeur sortant par les cylindres.
Les fumigènes utilisent un élément chauffant qui permet de vaporiser une huile spéciale.
Il existe plusieurs types de fumigènes qui utilisent chacun un liquide spécifique et il est fortement déconseillé d'utiliser un liquide qui n'est pas recommandé par le fabricant.

2. Les différents types de fumigène



2.1 Les fumigènes classiques de type SEUTHE



Le fumigène est un cylindre qui se trouve à l'intérieur de la cheminée. Il dispose d'un élément chauffant, qui est entouré par le liquide. La force capillaire attire le liquide le long de l'élément chauffant où il est évaporé.. Cela permet à la vapeur d'être éjectée à grande vitesse.


Comme le niveau de liquide diminue en fonction de la consommation , l'appareil a tendance à générer de la fumée plus violemment juste avant l'épuisement du liquide. Une bonne charge de liquide est d'environ 15 gouttes + / - 5 gouttes.
On trouve une description des différents modèles pour toutes les échelles du N au G sur le site web de SEUTHE

2.2 Les fumigènes pulsés



Les fumigènes pulsés utilisent un réservoir qui contient le liquide et un élément chauffant ainsi qu'un ventilateur en général synchronisé avec l'échappement vapeur pour propulser la fumée à l'extérieur du réservoir.
Voici à titre d'exemple des photos d'un fumigène que je possède de la marrque Trains America Studios (TAS) .Ce modèle qui marche très bien n'est malheureusement plus commercialisé.



Vu leur encombrement, ces fumigènes sont surtout utilisés pour les grandes échelles (O et G).
Cependant, MTH produit un modèle pour le HO.

Voici une liste non exhaustive de quelques fabricants de fumigènes pulsés.

MASSOTH (échelle G)

MASSOTH produit un modèle qui peut être alimenté directement par le signal DCC (il inclut un décodeur DCC).

MTH (échelles HO et O)

MTH produit des fumigènes pulsés pour les échelles O et HO qui sont installés dans les locomotives de la marque MTH. Il est assez difficile de se les procurer en tant que pièces détachées.
Voici une vidéo qui montre une loco MTH 241A en Zéro équipée d'un fumigène pulsé.


Vous pouvez voir aussi une présentation d'une loco MTH en HO en cliquant ici.

ESU (échelles O et G)

ESU commercialise depuis 2013 deux fumigènes pulsés pour les échelles O (ref 54678) et G (ref 54679). Ces fumigènes sont prévus pour être commandés en DCC par un décodeur Loksound XL V4. Voir le site:http://www.esu.eu/en/products/accessories/raucherzeuger/

3. Fumigènes avec sortie vapeur par les cylindres



Voir la vapeur qui sort par les cylindres au démarrage de la loco est très spectaculaire.
Très peu de modèles proposent cette fonctionnalité.

La société allemande KM1 Modellbau produit une locomotive à l'échelle 1 équipée de ce dispositif.
Le résultat est impressionnant comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous.


La société française REE a sorti en 2013 une loco vapeur 231 en HO qui produit de la fumée pulsée sortant de la cheminée ainsi que de la vapeur sortant des cylindres. C'est une première pour une loco à vapeur française en modèle réduit.


MASSOTH commercialise aussi depuis 2016 un fumigène pulsé avec deux sorties vapeur vers les cylindres.

4. Réalisations personnelles



Personnellement, j'utilise des fumigènes Seuthe et des fumigènes pulsés MTH dans les locos de cette marque. J'ai fait deux réalisations qui concernent les fumigènes.

4.1 commande d'un fumigène pulsé MTH par un décodeur Loksound



Le problème s'est posé lorsque j'ai voulu remplacer le décodeur DCS d'une Pacific 231 Chapelon MTH par un décodeur sonore DCC. Mon choix s'est porté sur un décodeur ESU Loksound XL V3.5. Le fonctionnement du fumigène avec l'envoi de fumée synchronisé avec les coups d'échappement est assuré par un petit ventilateur dont le moteur est mis en marche à chaque coup d'échappement.
Or le décodeur DCC n'assure pas cette fonction. Il a donc fallu réaliser un petit circuit électronique qui est décrit ici.

4.2 production de vapeur sortant des cylindres avec une cigarette élrctronique



Comme il n'existe pas dans le commerce des locos vapeur en Zéro qui produisent de la vapeur sortant des cylindres, j'ai fait deux réalisations personnelles.

4.2.1 Première réalisation avec une loco 131T ETS



J'ai équipé une petite loco 131T ETS avec un fumigène Seuthe qui produit la fumée.
La vapeur d'eau qui sort des cylindres au démarrage est fournie par un clearomiseur utilisé normalement dans les cigarettes électroniques. L'aspiration de la vapeur produite par le clearomiseur est réalisée par un mini aspirateur dont la sortie est reliée à un tuyau qui débouche près des cylindres. Le matériel est plaçé dans un wagon attelé à la loco, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.



Le clearomiseur et l'aspirateur sont alimentés par une batterie constituée par 3 piles de 1,5 V en série. La sortie de la batterie passe par un relais qui permet la mise en marche du dispositif. La bobine du relais est commandée par une sortie d'un décodeur de fonction DCC. Le décodeur est programmé avec la même adresse que le décodeur de la locomotive et la fonction utilisée F5 n'est pas utilisée par le décodeur de locomotive.

Le système produit une vapeur abondante comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous.


Pour télécharger la vidéo, cliquer ici.

Le principal inconvénient du système est lié à l'aspirateur qui est bruyant et encombrant.

4.2.2. Deuxiéme réalisation: fourgon vapeur et Pacific 231 MTH



Dans cette réalisation, le système de production de vapeur a éré installé dans un fourgon chaudière de la marque JMG, ce qui est logique puisque ce type de fourgon était utilisé dans la réalité pour produire de la vapeur.
La vapeur est produite par une cigarette électronique constituée par un clearomiseur de la marque Kangertech® (référence e-Smart V1 mèches courtes) et par une batterie automatique Joyetech® 510 XL de 340 mAh.
L'intérêt de la batterie automatique est qu'elle démarre automatiquement lorsque l'on déclenche l'aspiration de vapeur.
L'aspiration est réalisée par un petit aspirateur récupéré sur un fumigène pulsé. Le moteur est suffisamment puissant pour déclencher la mise en marche de la cigarette électronique. Le moteur est relié à une des sorties d'un décodeur de fonction de la marque ESU ( LokPilot V4 Fx). Le signal DCC est capté par les roues métalliques du fourgon et est appliqué au décodeur de fonction, ce qui fait que le fourgon est autonome.

La photo ci-dessous montre la cigarette électronique

Voici une photo du fourgon chaudière JMG

Et une photo du système de production de vapeur installé dans le fourgon.


La vidéo ci-dessous montre la production de vapeur par la cigarette électronique.


Pour télécharger la vidéo, cliquer ici.

J'ai installé le système de production de vapeur par les cylindres dans une Pacific 231 MTH. La vapeur produite dans le fourgon est acheminée vers les cylindres par un tube constituée par de la gaine thermorétractable noire de diamère 2,5 mm. Le tube est placé entre les roues et n'est pas visible.Le décodeur de fonction du fourgon a la même adresse que le décodeur de locomotive et la fonction utilisée pour la production de vapeur (F5) n'est pas utilisée par le décodeur de la loco.

La vidéo ci-dessous montre le résultat obtenu.


Pour télécharger la vidéo, cliquer ici.





Retour à la page d'accueil